Au mois de décembre, le jardin se met au repos, et le jardinier aussi. Enfin presque… L’essentiel ce mois ci est de nettoyer, protéger et enrichir :

Nettoyer :

-  Les massifs de fleurs en rabattant les asters et dernières vivaces
–  Les outils, les pots, la tondeuse et les tuteurs qui resserviront au printemps prochain
–  Les clématites, en les taillant doucement
–  Le pied des fruitiers en enlevant les derniers fruits tombés

Protéger :

-  Les plants des massifs et les légumes d’hiver en étalant de la cendre à leurs pieds
–  Les dahlias dont on place les rhizomes dans des cagettes dans un endroit aéré et sec après avoir nettoyé la terre et les feuilles séchées. Pensez aux petites étiquettes pour indiquer la variété et la couleur
–  Les cactées, plantes grasses et bulbeuses à floraison estivale, qui sont maintenues au repos

Enrichir

-  Le sol des massifs et du potager avec de l’engrais

On peut aussi commencer certains semis sous abri : les bégonias, les alstroemères et les gentianes.
A l’extérieur, on sème les camélias du Japon, les charmes, houblons et ifs. On plante les glycines et autres grimpantes rustiques. C’est également le moment de bouturer de nombreux arbres et arbustes : les hydrangeas, les forsythias, les cornouillers, les seringats, les troènes, les chèvrefeuilles arbustifs, les charmes, les catalpas, les platanes, les sureaux, les marronniers et les cotonéasters. Les rosiers font partie des arbustes que l’on peut bouturer en décembre.

Dans le sud, les semis peuvent commencer sous abri : chou fleur, brocoli, estragon, ciboule.
On peut également bouturer les vignes et les petits fruits (cassissiers, groseilliers ou encore framboisiers)

Et à l’intérieur, bien au chaud, on peut forcer quelques bulbes de printemps et les amaryllis.